#DeleteUber, un top trend Twitter du jour

Ce 29 janvier (anniversaire de l’arrivée d’Uber à Lausanne, mais ça n’a rien à voir…), le tag Twitter #DeleteUber apparait daans les « top trends » des hashtags anglophones Uber. La révolte gronde.

Dans un article de Mashable, on apprend que la cause de ce mouvement de boycott (ou plutôt de sa prise d’ampleur ces jours), c’est la décision d’Uber New-York de désactiver la majoration tarifaire à l’aéroport JFK pendant une grève des services des (autres) taxis qui avait été organisée en signe de protestation contre le « Muslim Ban » (l’interdiction d’entrée aux USA de certains citoyens musulmans décidée par Donald Trump).

 

 

Uber a donc été accusé d’être un « briseur de grève » soutenant activement le racisme et la xénophobie. 

Cette révolte populaire est aussi le résultat de propos du PDG d’Uber, Travis Kalanick, qui avait affirmé devant ses collaborateurs qu’il est nécessaire de collaborer avec Trump pour remplir la mission d’Uber d’améliorer le transport mondial. 

Uber a bien sûr répliqué en affirmant qu’ils n’avaient aucune intention de briser une grève. De nombreux utilisateurs ont cependant tweeté leur copie d’écran de suppression de leur compte Uber :

 

 

L’activité du hashtag #DeleteUber actuellement :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *