Lausanne: Qualité de l’eau – A boire sans modération

Comme chaque année, le Service de l’eau de Lausanne informe les Lausannoises et les Lausannois, ainsi que les habitants de 17 autres communes qu’il approvisionne, sur la qualité de l’eau qu’il distribue. Il s’agit de 30 milliards de litres d’eau potable par an, ce qui revient à un cube aux arêtes de 310 mètres. Les consommateurs recevront cette information par le biais d’un tout ménage distribué dés le 15 février 2017.

Le traitement de l’eau est soumis à des règles drastiques, afin qu’elle puisse être consommée en toute confiance et par tous. Des analyses sont effectuées régulièrement afin de s’assurer de sa qualité irréprochable. Les normes de qualité constituent un gage de sécurité pour le consommateur.

L’information annuelle au public est une obligation légale régie par une ordonnance fédérale, mais le Service de l’eau la considère aussi comme une obligation morale de transparence qu’il applique en rendant public les résultats des analyses. Elles sont effectuées sur des échantillons pris dans le cadre de la surveillance de la qualité de l’eau sur le terrain. Plus de la moitié de l’eau potable consommée par les habitants de la région lausannoise (environ 370’000 personnes) provient du lac Léman (55%) et y retourne, après avoir été épurée. Le reste est issu du lac de Bret (18%) et de sources réparties entre le Pied du Jura, le Gros-de-Vaud et les Préalpes (27%).

En 2016, les normes en vigueur ont été respectées. Le Service de l’eau de Lausanne se félicite des résultats atteints, année après année, grâce au travail consciencieux et rigoureux de ses collaborateurs. Une campagne d’analyse des micropolluants a été faite, en 2016, sur l’ensemble des réseaux de distribution. Environ 300 substances ont été analysées, les résultats sont rassurants.

La qualité de l’eau est étroitement liée à un cycle: captage, traitement, stockage, distribution, épuration avant son retour dans le milieu naturel, dont chaque élément doit être irréprochable. Les stations d’épuration jouent ainsi un rôle essentiel pour la qualité du cycle de l’eau. Les travaux engagés pour la reconstruction de la STEP de Vidy lui permettront d’absorber la croissance de la population et de répondre aux exigences les plus élevées en matière d’épuration, notamment le traitement des micro-organismes et micropolluants.

Pour toutes informations sur l’eau consommée, par secteur d’habitation : www.lausanne.ch/eau à la rubrique Qualité de l’eau, puis la qualité de l’eau chez vous.

La Direction de la sécurité et de l’économie

Communiqué de la Ville de Lausanne – Source et détails

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *